Pierres à cupule

Premier exemple de pierre cupulaire.

Tout simplement la fontaine de par sa forme semi-sphérique renforce la qualité vibratoire de l'eau déjà chargée.

Deuxième exemple.

 La cupule initiatique de par le bénéfice énergétique donné à un "siège" aide à la préparation "concoctée" pour "l'envol".

 

 

Troisième exemple.

Le bassin dans lequel on peut "s'immerger" pour se baigner dans "l'onde". A noter également que cette forme épouse exactement le contour de la cheminée cosmotellurique et permet par sa forme de rendre rectiligne l'émanation "en éclat" de l'énergie sortante. A ne pas confondre avec les pierres rondes éclateuses qui ont pour but de disperser au contraire. Selon sa teneur, le bassin rend propice telle ou telle application.

Quatrième exemple :

Les cupules en cascade qui permettent la dilution des produits posés dans les réceptacles par addition d'eau de source.

Cinquième exemple :

Les ronds de sorcières transférant le produit de l'action expérimentale dans la grotte située dessous.

Sixième exemple

L'alcove jouant souvent le rôle de charge ou de décharge énergétique.

Septième exemple :

La cupule verticale dans le menhir ou dans la paroi renvoyant le signal horizontalement.

Huitième exemple.

Le sarcophage permettant de monter son énergie avant d'aborder le site en propre ou en astral. Les applications sont diverses mais la mécanique est assez simple. De par sa forme parabolique, la cupule condense les traits en son centre et amplifie ainsi l'action naturelle du sous-sol. Ce qui est valable aux ondes sensibles (audition) est également applicable aux ondes dites suprasensibles. Pour en revenir aux éclateurs, jes pierres superposées jouent également le même rôle.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site