Etudes

Ninglinspo

Dernièrement, je suis retourné à la vallée du Ninglinspo. Ce fut vraiment un voyage initiatique. Le Ninglinspo est un petit torrent fourni par les Fagnes belges. La particularité de ces torrets comme la rivière dans laquelle il se jette (l'Amblève) est qu'ils ont charrié de grosses pierres pendant les périodes interglaciaires, ce qui a provoqué l'aspect peu ordinaire des lieux.
Voici quelques liens qui vous aideront à mieux situer l'endroit : 1er lien, 2e lien, 3e lien.

Ce parcours comprend 7 bassins comme une montée en niveau dans votre être. Les noms évoqués suivent la mytologie grecque. Tout d'abord, il faut passer par la Chaudière ou (selon moi) le Chaudron pour une épuration préalable. Une vraie lessive à 90° (c'est une image car malgré le couleur rouge de la roche, l'eau est en permanence à 4°C, de l'eau de feu).

Sitôt "nettoyé(e), vous pouvez poursuivre votre chemin vers le bain des Naïades. Ces nymphes présidaient aux fontaines, aux rivières et aux fleuves. Elles étaient l'objet d'une vénération et d'un culte particulier. Vous devrez découvrir quelle attitude prendre : la pureté, la séduction ?
En parcourant cette vidéo, vous comprendrez tout de suite la sérénité qui règne à cet endroit. La vidéo vous montre un arbre au milieu de l'eau parsemé de clous (culte local) en un déplacement vers une petite grotte (peut-être faut-il s'y blottir ?).

Lire la suite

Roue elliptique

Récemment, je faisais un travail sur les monuments mégalithiques et je me suis interrogé sur l'intérêt que portaient ces peuples sur l'astronomie dans l'expression du culte. D'un point de vue géométrique, nous remarquons que ces monuments sont construits sur une longue période, ce qui provoque des irrégularités dans le même complexe régional. Mais dans l'ensemble, sur 250 lieux recensés existants, avérés ou toponyquement interpellants, nous remarquons des constantes. Si je prends ma région comme exemple (le nooorrrrd) , les monuments élevés sous cette latitude sont insensiblement reliés selon une règle solsticiale fixe. Il me faut rappeler que l'inclinaison des levers et couchers soliaques varie selon la latitude. Ainsi, j'ai utilisé un instrument qui colle parfaitement à cette inclinaison chez moi. Vous le reconnaîtrez aisément.

ON peut voir  le déploiement solaire maximal et le déploiement minimal. Maintenant, une question restée presque sans réponse à laquelle je pose une hypothèse est l'inclinaison du dolmen. Je n'ai trouvé qu'une réponse, l'obliquité de la terre sous ma latitude correspond à l'axe de la terre par rapport au plan écliptique de la terre autour du soleil. Cet angle détermine-t-il l'angle d'envol pour le voyage ?

Vous voulez voir le document complet ? Voyez ce lien :

https://drive.google.com/file/d/1uSgGFzfAnGolULpqVOrmig0LL96gzT4E/view?usp=sharing

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site